Alexandre Drouet en résidence

Alexandre Drouet

Alexandre Drouet

Alexandre Drouet / L’auteur

Comédien diplômé en 2003 de l’IAD Théâtre ayant consacré son mémoire de fin d’étude au théâtre de science-fiction, Alexandre Drouet se dirige très vite vers l’écriture et la mise en scène de textes contemporains.

Fondateur du Projet Cryotopsie pour produire ses spectacles et courts métrages, il a mis en scène dix spectacles professionnels dont L’Héroïsme aux temps de la grippe aviaire de Thomas Gunzig (2007) et Happy Slapping de Thierry Janssen. (2012) mais aussi Kill Kill Kill qu’il adapte et créé en 2007 à l’Atelier 210 et Dans le ventre, pièce à destination des adolescents coécrite avec Thierry Janssen qu’il créé en 2014 au Centre culturel Jacques Franck.

La difficile journée de mademoiselle H. / Le projet

L’envie de créer La difficile journée de mademoiselle H.est née dans la salle d’attente du service chômage de la FGTB. Un renouvellement de statut. Des papiers réclamés sur un ton menaçant alors qu’ils avaient pourtant étaient déposés un mois plus tôt… Dans cette salle d’attente, des personnes de tous âges et de toutes origines sociales partagent une atmosphère de stress, de nervosité, d’inquiétude, de résignation parfois.

Pour Alexandre Drouet, il est temps de s’offusquer et de dénoncer le cauchemar administratif, les tracasseries, les absurdités (tellement énormes qu’elles en deviennent drôles), la violence des contrôles, les humiliations permanentes qui déstabilisent.

Avec une écriture qui se nourrira parfois du travail de plateau, une mise en scène qui jouera avec le concept d’expérience comportementale (les spectateurs seront invités à observer le comportement de deux cobayes Anna et George), Alexandre Drouet souhaite créer avec La difficile journée de mademoiselle H.un spectacle drôle, décalé, ludique. Mais si l’humour et le décalage seront présents, la noirceur du propos restera en filigrane.

La difficile journée de mademoiselle H.se déroule à Bruxelles dans un futur proche, un futur où les mesures d’austérité successives ont détricoté les acquis sociaux, plongeant le pays dans la précarité. Anna travaille à l’administration où elle contrôle les chômeurs. George est diplômé en journalisme mais, hormis quelques malheureux contrats en intérim, il n’arrive pas à trouver un travail. Aujourd’hui, après trois mois de chômage, George est convoqué chez Anna pour prouver qu’il cherche activement un emploi. S’il échoue, il sera contraint au travail obligatoire et devra passer un an à assembler gratuitement des I-phones dans un camp en Ardenne…

Tagués avec : , ,