David Baudemont en résidence à Mariemont

David Baudemont, prix CED-WB de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada en résidence à Mariemont

Du 11 mars au 11 avril 2015

david baudemontDavid Baudemont / L’auteur

Originaire de Mulhouse, David Baudemont est géologue quand il s’établit à l’âge de 33 ans dans la Saskatchewan. Venu dans cette province de l’ouest du Canada pour en réaliser l’exploration minière, l’isolement le conduit à écrire « des lettres à ma famille pour leur raconter la vie dans le bois ». Alors qu’il sent son intérêt pour les sciences et la géologie diminuer, David trouve dans l’écriture une nouvelle mine à explorer.

Une vingtaine d’années après son arrivée dans la Saskatchewan, David Baudemont est  désormais écrivain, dramaturge et illustrateur. Il a bénéficié de plusieurs bourses et écrit quatre pièces produites professionnellement : Le Six (2000), 5 ans (2005),Deux frères (2007), Départs (2010). Il développe actuellement deux projets en phase finale : De l’origine des espèces et Trois Points de Tryo, une pièce destinée à la petite enfance.

Auteur de six romans jeunesse, il est également cofondateur du collectif d’artistes et écrivains Sans-Ateliers, animateur d’atelier et a été art thérapeute entre 2007 et 2012.

À reculons / Le projet

À  reculons est une pièce qui interroge notre rapport au temps et son influence sur notre état d’esprit. À travers cette pièce, David Baudemont souhaite démonter la mécanique du temps sur scène et ainsi mettre en évidence notre perception du passé, du présent et du futur et les relations que nous avons tissées entre les trois.

À reculons, ce sont deux personnages : Verso, un psychanalyste au regard rivé sur le passé qui se méfie de l’avenir, et Recto, un ingénieur qui se tourne vers le futur sans jamais revenir sur le passé.

Dans son écriture même, À reculons jouera avec le temps. Cette pièce explorera notamment le principe d’inversion du temps, un principe inspiré de la démarche des astrophysiciens qui pour mettre en évidence des éléments encore inconnus de l’univers, renversent le sens du temps dans leurs équations. Le défi sera donc de faire se succéder les scènes dans un sens puis à reculons, ce qui signifie écrire des débuts et des fins de scène qui puissent s’emboîter dans un sens comme dans l’autre, telle une image miroir.

 

Tagués avec :