Emilie Flamant en résidence

Dans cette première résidence d’écriture, en collaboration avec la Bellone, la jeune comédienne et performeuse belge Emilie Flamant interroge ses obsessions sur la nourriture.

Puisqu’il est d’usage de parler de manger en mangeant, que l’heure des spectacles coïncide presque toujours avec l’heure du dîner, et qu’il est fatiguant de toujours devoir choisir entre nourrir son corps ou son esprit, elle décide, pour ce premier projet solo, de manger sur scène, dans une boulimie de mets et de mots. L’analogie mots / maux est sous-jacente ici et il s’agira d’interroger, à travers la nourriture, son rapport au monde via le prisme, notamment, des exigences qu’elle impose à son corps (ou comment la jeune fille comprit – mais trop tard –  qu’à côté de la top model dévorant à pleine bouche le gros burger – il y avait une petite poubelle où le cracher).