Nadege Reveillon en résidence au CED-WB

Nadège Reveillon / L’autrice

Depuis ses études en art contemporain, Nadège Reveillon (Suisse) navigue entre les domaines de la communication et ceux de l’édition. En 2005, elle tente l’écriture théâtrale avec succès : sa pièce La place reçoit le prix littéraire de la SGE offert par la ville de Genève. Lauréate de la bourse Textes-en-Scènes de la SSA en 2006 pour Vénus (vocero) – pièce créée en 2008 par le Théâtre Des Osses à Fribourg et publiée par Bernard Campiche Editeur – elle sera également lauréate en 2010 du prix SSA à l’écriture théâtrale pour Louise-Augustine (fugue). Ses pièces ont la particularité de posséder un double titre : le prénom du personnage accompagné d’une forme musicale qui indique le ton et offre une intention au texte. En 2012, elle fonde à Genève la maison d’édition Kazalma et la collection Ecritures théâtrales.

Alexandre (ricercare) / Le projet

Alexandre (ricercare) est un portrait inspiré des écrits et témoignages du philosophe suisse Alexandre Jollien, un homme au parcours de vie incomparable. Prix Mottart de l’Académie française de soutien à la création littéraire et prix Montyon 2000 de littérature et de philosophie avec Eloge de la faiblesse(1999) -son premier ouvrage -, Alexandre Jollien s’est formé à l’Université de Fribourg après avoir vécu de 3 à 20 ans en institution spécialisée pour personnes handicapées due à une athétose.

Sur son projet, Nadège Reveillon écrit « La vie d’Alexandre Jollien est une épopée dont le héros part de la condition de « légume » pour devenir ce que l’on appelle un Homme. Il a dû modeler un corps dont il appris à façonner son âme. De l’handicap, je retiendrai cette porte qui s’ouvre sur la condition humaine. Je décortiquerai tous les mouvements du corps et de l’âme. J’interrogerai les questions de la normalité, de l’anormalité, des regards, de la solitude, de la souffrance, de la joie, de la sensation d’enfermement, de l’intégration, de la liberté, du désespoir, de la singularité, de la masculinité, de la paternité et de la beauté. »

Quête effrénée vers la rencontre et l’invention de soi, Alexandre (ricercare) expérimentera la piste du monologue à deux voix, tentera de traiter le corps comme une entité à part entière et sera structuré par des mouvements, symbole de la remise en question permanentes des réalités de soi.

 Nadège Reveillon est en résidence du 10 au 28 novembre 2014. Reveillon Nadege

Tagués avec : ,