L’auteur franco-ontarien Robert Marinier en résidence à Mariemont

Robert Marinier / L’auteur
Robert Marinier œuvre dans le milieu théâtral franco-ontarien. Interprète, metteur en scène, enseignant, conseiller dramaturgique, il est l’auteur d’une dizaine de pièces de théâtre, dont l’InconceptionÀ la gauche de Dieu, Épinal et L’Insomnie, pièce finaliste au prix Trillium 1997 (prix qui récompense les écrivaines et écrivains francophones de l’Ontario)  et au prix du Gouverneur général 1998.
Robert Marinier a reçu en 2016 le quatrième Prix du Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles, remis par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada. C’est dans ce cadre qu’il bénéficie d’une résidence d’écriture supervisée par le CED-WB. Il sera accueilli à Mariemont du 30 janvier au 28 février 2017.
Son théâtre est publié aux éditions Prise de parole.

Les contes de l’apocalypse / Le projet
Au cours de sa résidence, Robert Marinier développera son texte en chantier Les contes de l’apocalypse, un commentaire sur le désastre imminent qui menace la planète entière. L’œuvre souhaitera d’abord et avant tout se pencher sur l’exploration de cette particularité qui pousse les humains à ignorer les grands problèmes, ou à se convaincre qu’ils n’existent pas.
Avec Les contes de l’apocalypse, le réchauffement de la planète bat son plein : les glaciers ont disparu, le niveau des océans a monté de plusieurs mètres, des populations entières sont déplacées, les réseaux de transport se sont effondrés, l’agriculture et l’élevage ont été dévastés par les inondations et les sécheresses à répétition, les émeutes de la faim sont fréquentes, des milices locales prennent le pouvoir dans les communautés et les gouvernements tombent…
Au milieu de ce désastre, un homme, Guy, est convaincu que sa vie n’est qu’une pièce de théâtre dans laquelle il est le personnage principal et que toutes les catastrophes qui sévissent font partie de l’intrigue dramatique de la pièce. Il tente désespérément de comprendre le rôle qu’il doit jouer.

Tagués avec :